« 112 exposants de 15 pays • plus de 900 artistes représentés • 22 % de participation étrangère • 78 % de galeries françaises • 36  % de nouvelles présences« 

 

 

La 22ème édition d’Art Paris a pris fin sous l’immense verrière du Grand Palais après trois jours d’effervescence pour les galeries, les collectionneurs et les visiteurs.

Tirant sa révérence pour les quatre années à venir au Grand Palais – qui sera en travaux – cet événement tant attendu est sans conteste le plus grand rendez-vous culturel et du marché de l’art en Europe qui a eu lieu depuis ces six derniers mois.

La crise sanitaire obligeant, les grandes foires d’art ont été annulées une par une cette année.

Art Paris, qui devait avoir lieu au printemps 2020 a finalement été reporté en septembre 2020. Après une édition 100% digitale mise en place en mai, c’est au Grand Palais que se sont retrouvés galeries, collectionneurs et visiteurs prouvant la résilience du secteur artistique.

Cette foire à taille humaine et conviviale a fait de son ancrage local et national un de ses atouts pour cette édition. La solidarité était également de mise : maintenir la foire en respectant drastiquement les consignes sanitaires a permis d’apporter du soutien aux galeries et aux artistes en les valorisant.

Nous étions présents pour cette édition et avons réunis pour vous nos coups de coeur Art Paris 2020 :

 

 

GALERIE PERROTIN 

Grande nouvelle de cette année 2020, l’incontournable galerie Perrotin était pour la première présente à la foire d’Art Paris.

La galerie présentait notamment le travail de Georges Mathieu pionnier de l’ « Abstraction lyrique » ; les étranges personnages de Klara Krisalova et la sensibilité de la jeune artiste en vogue, Claire Tabouret.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

 

Georges Mathieu
Orion III, 1980
Huile sur toile
81x100cm

 

Klara Kristalova
Sparrow, 2019
Grès émaillé
83x40x45cm

Claire Tabouret
Portrait (Orange), 2020
Encre et huile sur papier
50.8×38.1cm

 

 

GALERIE TEMPLON 

Parmi les grandes galeries du marché de l’art contemporain, la galerie Templon nous a enchanté avec sept artistes qui ont retenus notre attention.

L’artiste Jean-Michel Alberola avec ses oeuvres protéiformes entre figuration abstraction et art conceptuel était présent. A ses côtés, Philippe Cognée et ses toiles à la cire chauffée puis écrasée ; les diptyques d’Abdelkaber Benchamma entre abstractions et représentations mystérieuse de la nature ; le travail multiforme et méditatif de l’artiste indien Jitish Kallat ; les interrogations concernant le genre humain mises en forme par Prune Nourry ; les fils tissés de Chiharu Shiota ; et enfin l’osselet représenté à l’infini, signature de Claude Viallat.

 

Jean-Michel Alberola
Surface inconnue, 2020
Huile sur toile
61 x 50 cm (24 x 19 5/8 in) 

Philippe Cognée 
Forêt enneigée, 2020
Peinture à la cire sur toile
205x245cm (80 3/4x 96 1/2 in)

 

Abdelkaber Benchamma
Engramme (Visions), 2019
Encre et fusain sur papier marouflé sur toile
Diptyque
285 x 158 cm (chaque)
(112 1/4 x 62 1/4 in)

 

Jitish Kallat
Palindrome Angram Painting 14 
2019-2020
Acrylique, gesso, laque, fusain, aquarelle et crayon sur toile de lin
152,4 x 91,5 cm (60 x 36 in)

 

 

Prune Nourry
Cracked Head, 2016 Terre et résine acrylique
130 x 65 x 84 cm (51 1/8 x 25 5/8x 33 1/8 in)
Édition de 5 + 2 EA 
 

 

Chiharu Shiota 
Skin, 2020
Fil sur toile
280 x 200 cm (110 1/4 x 78 3/4 in)
 

Claude Viallat 
Sans titre n°306, 2020
Acrylique sur bâche militaire
263 x 150 cm (103 1/2 x 59 in)

 

 

GALERIE NATHALIE OBADIA

La galerie Nathalie Obadia qui tend à promouvoir une multitude de médium dans la production contemporaine, nous a transporté avec deux artistes : le travail de Fabrice Hyber qui nous pousse à repenser l’art et les objets qui nous entoure ; et les oeuvres floues, perçues comme si elles étaient en mouvement de Carole Benzaken.

Fabrice Hyber
Grappe, 2020
Huile, charbon de bois et résine époxy sur toile
150x150cm (59 1/16×59 1/16 in)

Carole Benzaken
Skin Screen 6, 2020
Bâton d’huile, acrylique, encre de Chine
200x170cm (78 3/4×66 15/16 in)

 

 

GALERIE BINOME

Dédiée à la photographie contemporaine, c’est à la galerie Binome que nous avons retrouvés le travail d’Edouard Taufenbach et Laurence Aëgerter: les collages photographiques d’après images vernaculaires anonymes pour l’un ; et les tapisseries scintillantes au fond de la mer pour l’autre.

 

Edouard Taufenbach 
Série SPÉCULAIRE L’heure du bain, 2018 édition de 3 (+2EA) – 91 x 136 cm (collage 75 x 120 cm)
121 tirages argentiques sur papier Ilford MGRC Cooltone d’une photographie ancienne issue de la Collection Sébastien Lifshitz, collage sur papier Canson, contrecollage sur aluminium, encad­rem­ent­ noir,­verre­ antireflet.

Laurence Aëgerter
Longo Maï (2013 – 2020), ensemble complet des quatre tapisseries de gauche à droite : Bain de midi (coraux),
Bain de midi (planche), Bain de minuit (coraux), Bain de minuit (pieuvre)
Edition de 5 (+2EA) – 270×130 cm
Tapisserie Jacquard en fils mixtes (dont laine de mohair pour les deux Bains de minuit), Lurex, et fils phosphorescents.

 

 

193 GALLERY

193, comme le nombre de pays dans le monde. La 193 Gallery nous a transporté dans son univers avec deux artistes qui utilisent la photographie comme médium. Le milieu pop d’Hassan Hajjaj opposant éléments orientaux et occidentaux nous a transporté au Maroc ; quant à Samuel Cueto son univers nous a plongé dans l’univers des quartiers populaires oubliés.

 

Hassan Hajjaj 
V.B.F, 2011
Tirage Lambda métallique sur dibond 3mm
Taille tirage : 48.3×72.4cm
Taille encadrement : 64.8×85.8xD: 3.5cm
Edition 1/7

 

Samuel Cuesto 
Judi Jackson , 2019
Photographie argentique
80x120cm

 

 

GALERIE DILECTA

Enfin, à la galerie Dilecta qui présente divers projets d’artistes, nous nous sommes arrêtés sur Nicolas Dhervilliers qui décloisonne le médium de la peinture. 

 

 

 

Nicolas Dhervilliers
Remake n°1 (d’après Monet) , 2015
Pastel sur papier Hahnemühle Signé et daté au dos, contrecollé sur aluminium
98×122 cm

 

 

 

 BONUS 

       GALERIE FOCO

Dans la catégorie « Promesse » qui réunissait des jeunes générations talentueuses de galeristes, nous avons découvert la galerie Foco (Lisbonne, Portugal) et le travail de Pauline Guerrier et Inês Zenha.

 

Inês Zemha 
Closing doors, 2020

 

Pauline Guerrier
Traghl I, 2019